Interview II la condition des femmes

 

Interview d'une femme née en 1932

- Madame Tisserand, vous avez aujourd’hui 75 ans et 3 filles

 

 

 

 

 

 

 

- Vous vous êtes mariée en 1952 à l’âge de 20 ans, pour cela, vous avez eu besoin de l’autorisation paternelle car vous étiez mineure. Avant 1967, date à laquelle la loi autorisant la contraception a été votée, comment faisaient les femmes pour contrôler les naissances ?

 

 

 

 

 

 

 

- Elles employaient la méthode « Maginot » qui était pas sure à 100% et les préservatifs ce n’était pas courant.

 

 

 

 

 

 

 

- La méthode « Maginot » consiste à compter les jours du cycle mensuel des femmes pour avoir des enfants. Le planning familial était une association pour informer les femmes sur la contraception à partir de 1961. Avez-vous eu recours à ce service ?

 

 

 

 

 

 

 

- Je connaissais ce service mais je n’en avais plus besoin, j’y ai envoyé mes filles s’informer.

 

 

 

 

 

 

 

- Les femmes ont eu le droit de vote à partir de 1944, en quelle année êtes-vous allé voter pour la première fois ?

 

 

 

 

 

 

 

- En 1952  quand je me suis mariée car je suis devenue majeure à cet événement. Mais on votait les idées de nos maris parce qu’on n’avait pas d’idées.

 

 

 

 

 

 

 

- Vous étiez mal informée ?

 

 

 

 

 

 

 

- Oui et puis ce n’était pas notre domaine.

 

 

 

 

 

 

 

- Vous vous occupiez plutôt de la vie de famille ?

 

 

 

 

 

 

 

- Bien sûr, l’école, la cuisine…

 

 

 

 

 

 

 

- Vous sortiez parfois ?

 

 

 

 

 

 

 

- On faisait des sorties en famille, on allait au théâtre, au cinéma…

 

 

 

 

 

 

 

- Vous ne sortiez pas avec vos amies ?

 

 

 

 

 

 

 

- Très peu.

 

 

 

 

 

 

 

- Mais vous aviez des amies quand même ?

 

 

 

 

 

 

 

- Très peu aussi.

 

 

 

 

 

 

 

- Elles ne se sentaient pas concernées par la politique non plus ?

 

 

 

 

 

 

 

- Non.

 

 

 

 

 

 

 

- Elles aussi étaient influencées ?

 

 

 

 

 

 

 

- Oui par leur mari, après bien sûr, avec la lecture, la radio, on a eu nos idées.

 

 

 

 

 

 

 

- Avant 1965, il fallait une autorisation maritale pour pouvoir travailler. Votre mari vous a-t-il permis de travailler ?

 

 

 

 

 

 

 

- Non il ne voulait pas. Après 1965 j’ai travaillé et je l’ai mis devant le fait accompli. Et il n’a rien pu dire. Mais il fallait que je sois la là pour les enfants.

 

 

 

 

 

 

 

- Après toutes ces avancées, que pensez-vous de la condition des femmes maintenant ?

 

 

 

 

 

 

 

- Elles ont de la chance car il y a des femmes qui ont pris les choses en mains pour faire avancer les esprits. Et maintenant elles peuvent choisir ce qu’elles veulent faire de leur vie. Mais il reste de la discrimination, la femme n’a pas le même salaire qu’un homme pour un poste équivalent.

 

 

 

 

 

 

 

- Merci d’avoir répondu à nos questions.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site